Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Libertaire Bisontin

Le Libertaire Bisontin

Journal d'un anarchiste.

Besançon : Blocage de la fac des lettres ! #LoiVidal #NonALaSelection

Art contemporain étudiant. Et son flou artistique...

Je me suis rendu à la faculté des Lettres le 13 au soir ayant appris que l'occupation et le blocage de la fac avait été voté lors d'une assemblée générale ouverte à tou.te.s, quelques jours auparavant, par les étudiant.e.s et professeurs présent.e.s.

Certes il n'étaient pas des milliers, mais bien plus que l'article de l'Est Rep' l'a laissé entendre "Une trentaine" selon eux qui n'ont même pas pris la peine de venir constater en vrai le nombre exact. Pour ma part, même si je n'ai pas passé la nuit dans l'amphi (je sais je commence à vieillir) avec elles/eux, je suis quand même resté jusqu'à 23h et je suis revenu le matin vers 6h et j'ai compté une centaine d'étudiant.e.s ainsi que quelques profs.

Vers 10h le 14 février, ce sont plus de 150 étudiant.e.s et professeurs qui participaient à l'AG. Enfin, c'était plus une discussion ouverte, non-décisionnelle car la véritable AG était prévue ce jour (15 février) mais j'y viendrai plus tard.

Lors de cette discussion ouverte, un rappel a été fait sur le pourquoi du blocage. La discussion qui s'en est suivie a beaucoup tournée autour des conséquences du plan Vidal, de la sélection, de ParcourSup qui est la plateforme mise en place dans l'illégalité (la Loi n'a pas encore été votée) par le gouvernement à destination des lycéens/lycéennes afin de commencer la sélection.

Il a été discuté et rappelé à quel point Jacques Grosperrin (sénateur LR du Doubs) est une ordure. Il aurait déposé un amendement qui durcirait les conditions de la sélection.

La discussion s'est terminée vers les 12h, même si tout le monde n'était pas forcément d'accord sur la décision du blocage, personne n'a pris la parole pour défendre la réforme de Macron, pas même les quelques macronistes que j'ai repéré dans l'assemblée, à aucun moment ils n'ont exposé de contre-arguments, à croire qu'ils n'avaient rien à dire...

Des étudiant.e.s se sont proposés pour relayer ceux qui avaient passés la nuit dans l'amphi et l'occupation a continuée.

Je suis revenu ce matin à 12h, l'AG avait commencée depuis 10H, en entrant quel surprise ! Plus de 200 étudiant.e.s et professeurs, l'amphi Donzelot plein à craquer, des gens assis par terre sur les marches. Je n'avais pas vu ça à la fac depuis un moment.

L'ambiance était tendue, on sentait que la fatigue parlait par moment, des choses un peu déplacées ont été dîtes entre personnes qui ne partageaient pas le même point de vue. La réunion a durée plus de trois heures. Le problème des tags dans la fac a été évoqué, les modérateurs de l'AG ont rappelé que ce n'était pas à débattre à partir du moment ou il s'agissait d'initiatives individuelles, sauvages et que l'AG n'a aucune prise la dessus. De plus il a été évoqué le problème du retirage des panneaux d'informations des étudiant.e.s par l'administration, ce qui ne laisse aucun espace à l'expression de la contestation dans le milieu universitaire depuis plus d'un an ! Causes -> effets...

J'ai trouvé les débats de cette grosse AG particulièrement chiant, mais je trouve quand même très bien que les personnes aient pu discuter, échanger leurs arguments et surtout décider des suites. La reprise du mouvement à la rentrée a été actée et pendant les vacances, dès ce soir à 19h à l'amphi Donzelot, une université populaire sera mise en place. L'occupation de l'amphi Donzelot de manière permanente  mais sans blocage de la fac a été votée a une large majorité. Des conférences, des ateliers, des projections... ouvert à tou.te.s seront organisés, venez sur place vous renseigner.

La levée du blocage a été votée pour ce soir, reprise des cours demain. Sur ce point, même si je ne suis pas d'accord sur les raisons, je dois avouer que secrètement ça me réjouit que ces p'tits cons qui n'ont absolument pas participer à l'organisation de la lutte et qui n'étaient content que pour le fait de ne pas à avoir aller en cours, qui se croyaient presque en vacance... devront retourner à la fac demain pour bosser. (rire gras) Je sais, ce n'est pas très gentil mais si vous saviez comme j'ai le sourire actuellement rien qu'à cette idée. :-)

Plus d'infos bientôt, je suis complètement naze là.

LA LUTTE CONTINUE ENCORE ET TOUJOURS !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article