Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Libertaire Bisontin

Le Libertaire Bisontin

Journal d'un anarchiste.

#Besançon : A propos d'un arrêté anti-mendicité

Profitant des vacances, le maire de Besançon, ex-PS aujourd'hui LREM, Jean-Louis Fousseret a pris un arrêté interdisant la mendicité au centre-ville. Si vous n'en avez pas entendu parler, voir liens à la fin de ce billet. C'est un article de l'Est Républicain qui l'a mis en lumière récemment, l'arrêté datant du 6 ou 7 juillet. Pas de chance pour le maire, il se trouve que des personnes ne sont pas du tout d'accord. Très vite, une page FB s'est crée avec le hashtag #JeSuisAssis avec un appel à venir s'asseoir ce samedi 18 août place Pasteur, endroit concerné par l'arrêté. Il s'agit d'un appel populaire, lancé par des habitant.e.s même si l'on pouvait noter la présence de quelques figures de la FI et quelques militants syndicaux et politiques. Une pétition a aussi récemment été mise en ligne.

Dans la presse on parle de 200 personnes, ce qui est énorme pour un appel spontané, organisé dans l'urgence en pleine période de vacances. Une personne que je connais s'est même déplacé avec sa fille depuis la Nièvre ! Des personnes des alentours de Besançon sont venues nombreuses. Décidément la pilule ne passe pas auprès de tout le monde.

Besançon est une ville au passé socialiste, VRAIMENT socialiste, De Mr Minjoz à Mr Schwint. Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, la mairie est tenue par la SFIO puis le PS. C'est d'ailleurs un des bastions du PS. Le maire, Mr Fousseret, a été élu en tant que PS, il a ensuite rejoint LREM. C'est également la ville de P-J Proudhon "père" de l'anarchisme, de C. Fourier un utopiste. C'est également la ville natale de V. Hugo, même s'il détestait cette ville et le peu qu'il en ait parlé c'était en mal (trop clérical et militariste à son goût). C'est la ville où a vu le jour le RMI, ancêtre du RSA, c'était une allocation versée par la mairie, avant que l’État ne reprenne l'idée au niveau national. C'était une façon d'acheter la paix sociale mais ça avait au moins le mérite de garantir le strict minimum aux plus fragiles d'entre-nous. Mr Schwint a également beaucoup contribué pour le social à Besançon mais aussi pour la Culture. Mr Fousseret aussi était à la Culture avant, il faisait du pas trop mauvais boulot soyons honnêtes, même si parfois il avait besoin d'un nègre pour rédiger ses déclarations car l'écriture n'a jamais été son principal atout...[1] Besançon c'est également une ville dans laquelle lors des dernières municipales il y avait 11 listes....de gauche.

Alors bien sûr tout ceci ne prouve pas que c'est un endroit idyllique, il s'agit surtout de socialisme mou, avec aucune perspective de sotie du capitalisme, mais je tenais à vous en faire part pour expliquer un peu le contexte ici à mes abonné.e.s qui ne connaissent pas ou peu Besançon. C'est une ville avec beaucoup de fonctionnaires, les habitant.e.s y sont plutôt aisés, mais il y a également une misère crasse. On dit souvent que Besançon est une vile où il fait bon vivre, c'est vrai le cadre de vie est magnifique, les gens sont plutôt sympas, mais si tu n'a pas de thunes, ce n'est pas différent des autres villes = la galère. Le 115 (SAMU social) est saturé, ce sont des personnes de bonne volonté, qui font néanmoins la maximum pour les SDF, mais ils ont de faibles moyens pour assurer correctement leurs missions.

Et maintenant, en 2018, en plein été, lorsque les sans-abris sont le plus fragiles, on l'oublie souvent mais plus de SDF meurent l'été vu que la plupart des associations qui leurs viennent en aide sont fermées, le maire sort cet arrêté ignominieux. Non seulement c'est abject et inhumain mais en plus Mr Fousseret couvre la ville de ridicule au niveau national. Même le Parisien en a parlé, le Huffington Post et bien d'autres journaux.

Il fait cela en totale contradiction avec les propos qu'il avait tenu en 2011. Face à l'opposition (UMP), il avait déclaré :

" Peut être que la vue de la misère insupporte certains mais je crois qu'il faut traiter les causes de l'insécurité, qu'il faut traiter les causes de l'exclusion pour pouvoir trouver de vraies solutions et pour moi ce serait un échec dramatique, je dis bien dramatique, de notre modèle républicain, de légiférer contre la mendicité. Il faut trouver des solutions. "
Jean-Louis Fousseret, 2011
 
 

Les bisontin.e.s n'ont pas dit leur dernier mot, lorsque tout le monde sera rentré de vacances, les organisateurs/organisatrices remettront sûrement ça.

Par ailleurs, j'ai appris que la mairie a été taguée : " Pas de banques, pas de mendiants " et des distributeurs de banques vandalisés dans la nuit de samedi à dimanche.

Images de France 3

 

C'est à la pauvreté qu'il faut s'attaquer, pas aux pauvres !

 

[1] : L'un.e de ses ex-nègres m'en a parlé personnellement

Un arrêté anti-mendicité à Besançon : https://www.estrepublicain.fr/edition-de-besancon/2018/08/16/un-arrete-anti-mendicite-en-ville

Une manifestation à Besançon pour dénoncer un arrêté anti-mendicité : http://www.leparisien.fr/societe/une-manifestation-a-besancon-pour-denoncer-un-arrete-anti-mendicite-18-08-2018-7856670.php

Besançon : 200 personnes assises contre l'arrêté «anti-mendicité» : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/08/19/97001-20180819FILWWW00040-besancon-200-personnes-assises-contre-l-arrete-anti-mendicite.php

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article