Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Libertaire Bisontin

Le Libertaire Bisontin

Journal d'un anarchiste.

Découverte : L'école du chat noir

Je tiens à saluer l'arrivée récente d'une série de films d'animation "L'école du chat noir". Les magnifiques décors sont fabriqués en papier, les sublimes musiques sont sous licence libre Creative Commons, pour une utilisation non-commerciale, les vidéos aussi.  Elle est disponible sur Facebook, Twitter, Youtube, Peertube, Instagram . J'ai pu discuter un peu avec Lorenzo qui fait parti du projet, en voici une synthèse.

C'est "l'école de la révolte et de la liberté", pour apprendre ce qu'est l'ordre social et comment s'en affranchir. Apporter les idées anti-autoritaires et révolutionnaires à un public large sans se censurer pour autant. Elle est diffusée sur les réseaux sociaux car le collectif veut être là où les gens sont pour les toucher, ce qui est très censé.

L'école du chat noir est indépendante, c'est pourquoi elle ne recherche pas de financements privés ou public ; les specta·teurs·trices peuvent cotiser en laissant un tip (pourboire) mais ce n'est pas une obligation. En revanche, l'école à besoin de coup de mains, notamment pour la traduction de sous-titres.

Pour Lorenzo le projet est parti de deux envies : "l’impression que s’il n’y a pas plus d’anarchistes, c’est surtout un malentendu. Que si on explique d’une façon claire et peut être ludique, sans préjugé, beaucoup de personnes seraient anarchistes sans le savoir. On verra si ce pari se réalise, on lui donne toutes ses chances en tous cas."

"La deuxième envie c’était de faire un projet ensemble ! On en parlait plus ou moins depuis un moment, musique ou théâtre ou photo... on ne savait pas trop mais voilà que des choses prennent forme dans l’école du chat noir et c’est chouette, c’est comme un atelier un terrain de jeu et on s’amuse beaucoup et on est des ami·e·s."

Combien êtes-vous dans votre collectif ? "On est peu ou bien très nombreu·x·ses, tout dépend comment l'on compte..."

[rires] mais encore ? Lorenzo réalise, Nicole et Jonathan sont les voix, la musique est composé par Lorenzo et deux autres musicien·ne·s. Bien que Lorenzo soit la plume principale, tout le monde suggère, apporte ou modifie quelque chose. "Les textes sont relus par de nombreux·ses ami·e·s, une œuvre est toujours collective."

Comment se passe la réalisation des épisodes ? "Les comédien·ne·s créent et enregistrent les dialogues avant la réalisation de l’animation. L’animation vient suivre les dialogues comme ça c’est plus vivant et les comédien·ne·s influencent les personnages, qui ensuite influencent les comédien·ne·s. Il y a un aller-retour qui permet de la créativité."

Peut-on parler de dessins-animés ? "Ce n’est pas vraiment un dessin animé. C’est une série de films d’animation en stop-motion [...]"

Nous terminerons cette synthèse sur une phrase de Lorenzo par rapport au projet et que j'ai bien aimé :

"C’est en le faisant qu’il prend forme et qu’on découvre ce qu’on y aime et ce qui peut être bon."

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article