Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Libertaire Bisontin

Le Libertaire Bisontin

Journal d'un anarchiste.

Gilets jaunes : Le banquet des affamés

Alors ça y est, déjà un peu plus de six mois que le mouvement des gilets jaunes a commencé. J'ai mis du temps à y participer, je ne me reconnaissais pas vraiment dans ce mouvement, manifester contre des taxes sur le carburant ne me concerne presque pas en tant que citadin. Et puis je pensais, avant même le 17 novembre, que c'était orchestré par des fachos ; et puis il y a eu des agressions racistes à plusieurs endroits, dont à Besançon, ce qui a conforté cette idée que BFM TV m'avait mis en tête : un mouvement de fachos, de petit-bourgeois, anti-impôts...

Mais j'ai toujours été très curieux, il fallait que j'aille voir ça par moi-même, bien que ne me sentant pas en sécurité, j'ai rassemblé mon courage et j'y suis allé, ça devait être début décembre. J'avais fait un article intitulé "Jaunisse à Besançon[...]" à la suite. D'abord, quelle surprise, que de monde que je connaissais et qui d'habitude ne militaient pas, ne manifestaient pas ; puis j'ai retrouvé de vieilles/vieux compagnon·ne·s aussi.

Quelques drapeaux français, la Marseillaise entonnée par certain·e·s, des slogans du type "La police avec nous"... Une ou deux phrases surréalistes entendues : "les francs-maçons doivent chier dans leur froc"...

Je me suis dit, mais qu'est-ce que c'est que ce cirque ? J'étais abasourdi, je comprenais mieux pourquoi certaines personnes faisaient référence à une jacquerie paysanne pour parler du mouvement des gilets jaunes, ça en avait de sérieux airs. Je précise que je n'ai rien contre les jacqueries, ni contre le monde paysan, bien au contraire, simplement que c'était surprenant.

Par la suite je me suis mis à aller régulièrement le samedi en manif avec les gilets jaunes, en tant qu'observateur ; parallèlement depuis le début du mouvement, je m'attèle à regarder BFM-TV, car c'est la chaîne la moins objective que j'ai trouvé, quelle surprise ! Je décortique les "analyses" de leurs experts à deux balles, j'avoue que parfois j'ai envie de casser le poste face à tant de mensonges, mais c'est important pour moi de le faire. Je peux ainsi comprendre les méthodes de l'ennemi qui se dresse face aux gilets jaunes.

Je parle d'ennemi, ce qui n'est pas un terme anodin, alors avant d'alimenter les fantasmes les plus fous, je veux préciser certaines choses.

" Ennemi·e = Personne qui est hostile et cherche à nuire (à qqn) " [Le Robert-2019]

En France, dans les médias traditionnels tous supports confondus (papier, TV, radio, internet...), une toute petite partie de l'information provient du travail effectif de journalistes de terrains, une partie, mais non-négligeable quand même, des annonceurs (publicitaires, lobbyistes...) et une très grande partie provient de l'AFP, l'Agence France Presse ; sauf que presque 100% de l'info de l'AFP provient du gouvernement ou de ses officiels.

En mai 68 certain·e·s mirent à mal l'ORTF (Office de radiodiffusion-télévision française ) ; ces personnes réclamaient entre autre la liberté et l'indépendance de la Presse. Les journalistes l'ont eu, mais hélas qu'en ont ils/elles fait ? Regardez/écoutez les attentivement, la plus part du temps quand ils se servent de cette fameuse expression "liberté de la Presse", c'est très souvent pour défendre leurs intérêts corporatistes quand ils se sentent menacés, uniquement. Vous avez déjà entendu un·e journaliste d'un seul média main-stream user de sa "liberté  de la Presse" pour s'offusquer de diffuser de la propagande dégueulasse dans le cadre de son travail ?? Moi, jamais ! Ils ne se servent jamais de ce droit pour protéger les nôtres et nos libertés civiles, seulement pour leur corpo. Ils/elles ne sont pas les seuls, mais au même titre que certain·e·s profs ainsi que d'autres corpos, ils portent une responsabilité plus importante que d'autres composantes de la société quand à notre échec collectif. En tout cas à mes yeux et pareil je ne mets pas tout le monde dans le même sac.

Et donc, pour en revenir à notre sujet initial, le fait que BFM TV et d'autres, soient de facto dans le camp ennemi, en tout cas des gilets jaunes, ne vient que de leur fait. Je veux citer un grand être humain : "c'est toujours l'oppresseur et non l'opprimé·e qui détermine la forme de la lutte ; si l'oppresseur utilise la violence, l'opprimé n'a pas d'autre choix que de répondre par la violence " - Nelson Mandela.

Quand on invite presque ou que des "experts", "analystes", pseudos "philosophes/sociologues...", membres ou portes-parole du gouvernement...etc qui sont pro-capitalisme, pro-Macron... Ce ramassis idéologique inféodé à tous les pouvoirs nous mènent à une non-pensée. Quand aurons-nous la force d'un arc-en-ciel, rouge, jaune vert et noir ? Face à la grisaille, nous offrons le sourire de l'avenir !

Avec ou sans gilet ou pires canailles, nous commençons à réoccuper la rue, nous avons le visage d'un futur qui vous déplaît. Sans prétention, nous sommes prêt·e·s à mener des combats avec la vindicte populaire.

Quelle que soit notre couleur, nos avenirs communs sauront être meilleurs que leurs vœux funestes. Les efforts sont à venir, mais de nos sueurs s'écoulera peut être,  du sang, le nôtre, celui de nos adversaires... En attendant, la terre, inlassablement, continuera sa rotation...

LA LUTTE CONTINUE, ENCORE... ET TOUJOURS !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article