Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Libertaire Bisontin

Le Libertaire Bisontin

Journal d'un anarchiste.

Besançon : AG populaire - 80 participant·e·s !

Image d'illustration

Une assemblée générale composée de gilets jaunes, de représentants syndicaux et d'individuels a eu lieu ce jour. Elle a rassemblé quatre-vingt personnes.

Tout le monde n'était pas pas d'accord sur tout mais il y a une chose sur laquelle nous sommes tou·te·s d'accord, c'est que le mouvement doit continuer pendant les vacances et même s'amplifier. Hors de question pour la majorité d'observer une « trêve des confiseurs » ! [1]

Il a été discuté d'actions dont je ne parlerai pas ici, pour les semaines à venir. Nous nous retrouvons comme d'habitude samedi 21 décembre place de la Révolution à partir de 14 H.

A l'issue de cette assemblée populaire, nous sommes allés à France 3 dans l'optique de transmettre un message lors du 19/20, journal régional. Nous n'avons pas pu, à la place le rédacteur en chef de FR3 est sorti pour dialoguer avec nous. Nous n'avons pas réussi à obtenir de rendez-vous pour parler à l'antenne mais il nous promet d'y réfléchir...

D'autres infos dès que possible, en attendant on ne lâche rien !! Nous irons jusqu'au bout !! Face à ce système, à sa police et ses juges, plus que jamais soyons uni·e·s.

La répression ne fait que renforcer notre colère et notre détermination à briser les barreaux de la cage dans laquelle ils nous ont enfermés. Si ils sont puissants actuellement, qu'ils ne s'en fassent pas, la violence des bouleversements, qui est en train de tout changer dans le monde, va casser la dynamique de leurs rêves sordides. Nous l'observons, ça gronde de plus en plus fort, un peu partout dans le monde, les "sans-dents", en tout cas toutes les personnes que ce système barbare et profondément  inhumain laisse au fur et à mesure de sa folle avancée, sur le bord du chemin, que dis-je, dans le fossé, peu à peu se réveillent et déchirent le voile de leurs illusions. Bas les masques !

Nous autres anarchistes avons beaucoup de boulot encore pour faire connaître nos valeurs, nos idées... La propagande capitaliste fonctionne à merveille, tout le monde ou presque pense que l'anarchie = le chaos, le bordel, la loi du plus fort, de celle où les crapules les plus dégueulasses dirigent...etc

En réalité toutes ces idées sont des préjugés, il s'agit de la situation actuelle, le capitalisme c'est le chaos, le bordel, la loi du plus fort, du plus riche... Le capitalisme produit de manière illogique, il n'y a pas plus bordélique que ce système.

L'anarchie au contraire c'est l'ordre véritable, c'est l'ordre sans le Pouvoir. Dans une société anarchiste on ne produirait pas en fonction des profits que l'on pourrait réaliser mais en fonction des besoins de la population humaine. C'est la demande qui doit conditionner l'offre et non l'inverse. Dans une société vraiment anarchiste, nous abolirions la concurrence, qui non seulement contribue à la pauvreté des travailleu·rs·ses dans le monde entier, mais aussi au gaspillage des ressources humaines qui pourraient être affectés à des activités utiles à l'humanité, plutôt qu'être contraint à la course aux profits de quelques uns.

Bref, nous avons beaucoup de travail pour détruire des décennies de mensonges de tous les pouvoirs à notre égard ; simplement, notre mouvement grandit, il est maintenant présent sur les cinq continents, il nous suffira d'une poussée et la révolution s'opérera.

A bientôt !

LA LUTTE CONTINUE, ENCORE ET TOUJOURS !

[1] La trêve des confiseurs est observé depuis au moins le 19ème siècle, lorsque les débats pour la constitution de la III ème République était houleux entre les monarchistes, Bonapartistes et Républicains. Il s'agissait d'observer une trêve pendant laquelle on arrêtait de s'engueuler pour que les marchands de sucreries puissent écouler leurs stocks. Depuis, c'est devenu les vacances parlementaires, toujours dans la même optique : que les commerçants puissent écouler leurs stocks à ce moment crucial. Si les salarié·e·s réuni·e·s dans leurs diverses AG décident de faire grève même pendant la période de trêve, ce serait historique. En tout cas, les divers sondages montrent que les français veulent que le mouvement continue.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article