Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Libertaire Bisontin

Le Libertaire Bisontin

Journal d'un anarchiste.

Besançon : Suite au 49.3 - Rassemblement tous les soirs

Le 49.3 à la base était prévu dans la Constitution pour permettre à un gouvernement de passer une loi contre laquelle les députés de son propre camp seraient hostiles et feraient obstruction au Parlement.

Ici ce n'est clairement pas le cas, il s'agit d'un musèlement de l'opposition, pour empêcher les débats, mais surtout pour accélérer les choses car ce n'est ni plus ni moins qu'une manœuvre politicienne : faire adopter la réforme des retraites avant les élections municipales. Sinon ils auraient très bien pu utiliser le règlement de l'Assemblée pour fixer un temps limite aux débats (merci Sarkozy).

Oui c'est une véritable tragédie qui se vit en France, un gouvernement aux abois, complètement déconnecté de "la France d'en bas" avec à sa tête l'ami des riches qui se prend pour Louis XVI, véritable pourriture comme lui, le tout défendu par une police privilégiée (retraites, primes...) qui est au dessus des lois, qui peut se permettre d'éborgner, tuer... sans jamais être inquiétée.

Aussi, nous ne sommes pas assez nombreux à lutter, les gens préférant filmer avec leurs smartphones le passage de nos cortèges sous leurs fenêtres, observant béa leur chute future, plutôt que de se joindre à nous pour au moins tenter de l'empêcher...

Voilà où nous en sommes ! Et nous en bas qui continuons à trimer pour des clopinettes à se crever le cul dans le froid pour certain·e·s, pendant que ces salauds se prélassent bien au chaud sur leurs yachts aux Seychelles, repus de tout le fric qu'ils ont pu nous enfler !

Alors maintenant ça suffit, il est plus que temps de se réveiller, de leur faire un boucan d'enfer jusque sous leurs fenêtres, de les traquer et les harceler sans relâche dans leurs meetings, devant leurs permanences politiques...

Mais les slogans et les logos ne suffisent plus, maintenant il nous faut des actes ! Lesquels ? Je laisse à la suggestivité de chacun·e...

En attendant, donnons-nous rendez-vous tous les soirs à partir de 17h30 devant la Préfecture de Besançon (rue Charles Nodier) pour continuer d'exprimer notre mécontentement, chacun·e à sa façon.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article